Francophonie 2022

https://mcusercontent.com/314370b7016c79b2f70d34fba/files/8f6ca1b8-7efd-6b28-ebf5-9f5ba18f90d8/dossier_francophonie_final.pdf

Dossier Francophonie - Témoignage
TÉMOIGNAGE
Premiers pas à l’Alliance Française d’Asmara, sur la route de la Francophonie
Nous sommes le 12 mars 2022, dans la corne de l’Afrique, en Érythrée. Il y a quelques semaines seulement j’étais encore une étudiante bordelaise. Désormais
je serai volontaire internationale dans ce pays si éloigné de tout ce que je connais. Je suis venue exercer comme chargée de mission pédagogique et culturelle à
l’Alliance Française d’Asmara (AFA). J’arrive à une date bien particulière pour les Alliances Françaises du monde entier. C’est le début de la Semaine de la langue
française et de la Francophonie (SLFF).
C’est un samedi, je ne devrais pas encore travailler, mais ma curiosité me pousse jusqu’aux portes de l’Alliance Française d’Asmara. Ce jour-là, la ville aux vieilles
bâtisses italiennes a la chaleur de l’Afrique. Tous les bougainvilliers sont en fleurs, les jacarandas aussi. Ils offrent aux pierres sèches des parades de couleurs
chatoyantes. À première vue, ce pays semble être constitué d’un savant mélange entre l’Afrique noire et le Maghreb et rien ne paraît pouvoir rappeler l’univers
de la Francophonie.
La population est dans l’ensemble polyglotte. Tigrinya, Italien, Arabe… Certaines personnes parlent jusqu’à cinq langues. L’héritage italien est encore très pré-
gnant dans cette ville multiculturelle et dans ce pays où jusqu’à neuf ethnies et trois religions cohabitent.
Je m’attends alors à trouver une Alliance Française endormie. Pourtant, à l’intérieur de cette bâtisse blanche se déroule un événement inédit. Des dizaines de
jeunes adultes, enfants et adolescents sont réunis pour assister à un jeu. Huit étudiants s’affrontent sur des questions de langue française, debout derrière un
pupitre dans un jardin fleuri. Un professeur pose les questions, un autre distribue la parole. L’engouement créé par cet événement est perceptible jusque dans
le public, où se chuchotent les réponses. L’assemblée ponctue les diverses interventions d’applaudissements joyeux.
Ma surprise est immense de voir l’engouement suscité par le français auprès de ces élèves de tous âges. Le jeu sera renouvelé la semaine suivante avec tout
autant de succès. J’ai débuté mon cheminement sur la longue route de la Francophonie en Érythrée.
J’assiste à une table ronde à la Résidence de France où de généreux francophones discutent avec passion sur le thème « Le français, une valeur ajoutée pour les
échanges en Afrique ». Je prends part à des préparations au concours Plume d’or où le sérieux se conjugue avec l’envie d’en savoir toujours plus sur la langue
française. Je suis en présentiel les prises de vues pour une animation en ligne sur la page Facebook de l’AFA où des enseignants et des étudiants parlent de la
langue française avec des SI et, je savoure leurs réponses parfois facétieuses. Séances cinéma, débats, ateliers artistiques vont ponctuer ma route.
J’assisterai prochainement à des cours de danses érythréennes, à un atelier de gravure et à des cours de théâtre. L’Alliance Française d’Asmara me réserve bien
des surprises. La Semaine de la langue française et de la Francophonie marquera très certainement longtemps les esprits des jeunes Asmarino de l’Alliance
Française d’Asmara.
Lara Dourthe,
Chargée de mission pédagogique et culturelle à l’Alliance Française d’Asmara

Dernière mise à jour le : 7 mai 2022