La France atteint et dépasse son engagement de dons de vaccins contre la Covid-19

Il y a un an, le président de la République après prenait l’engagement de partager 120 millions de doses de vaccins contre la Covid-19 pour soutenir la vaccination dans les pays du Sud. En août 2022, la France a rempli et même dépassé cet objectif puisque 124 millions de doses ont été mis à disposition dont près de 80 millions sont déjà arrivées sur le terrain.

Pour mémoire, la France a été le 1er pays, dès avril 2021, à donner des vaccins via la facilité COVAX. Elle est aujourd’hui le 3e donateur après les États-Unis et l’Allemagne. Le choix du canal multilatéral incarné par COVAX, qui réunit GAVI et l’UNICEF, répond à la volonté de permettre une distribution globale et efficace des vaccins, selon des critères rationnels et équitables définis par l’OMS.

Dans ce contexte, le soutien de la France en dons de doses de vaccins s’est concentré sur les pays les plus vulnérables et aux systèmes de santé fragiles. Il s’agit notamment de pays africains et de pays fortement peuplés ayant des besoins importants. Nous avons ainsi alloué 45 millions de doses (soit près de 50% de nos dons) à l’Afrique et 40% à des pays asiatiques d’Asie du Sud et d’Asie du Sud-est.

Livrer des doses est important mais vacciner les populations l’est encore plus. C’est pourquoi, la France s’est également mobilisée très tôt pour l’appui aux campagnes de vaccination sur le terrain. Cela s’est illustré avec la mise en place d’un partenariat spécifique avec l’UNICEF, ainsi que des projets mis en œuvre par l’AFD. Ces actions financées à hauteur de 25 millions d’euros sont conduites dans plusieurs pays africains et vise à permettre un accès des populations aux vaccins ainsi qu’à lutter contre la désinformation autour de la Covid-19.

Qu’est-ce que COVAX ?

La facilité COVAX, qui associe des partenaires internationaux comme Gavi, l’Alliance du vaccin, et l’UNICEF, est soutenue par la France et ses partenaires européens depuis sa création en avril 2020, Elle a pour but de permettre le développement, la production et l’accès équitable, en organisant leur achat et livraison, à des vaccins sûrs contre la Covid-19 pour les pays aux revenus faibles et intermédiaires dans le cadre d’allocation globale efficace et juste, validée par l’OMS. Elle sert aussi aux pays à revenu plus élevés qui souhaitent l’utiliser pour acheter les vaccins pour eux-mêmes (dits pays autofinancés).

Dernière mise à jour le : 26 août 2022